montre-roger-dubuis-excalibur-double-tourbillon-partenariat-pirelli

La sélection de nos montres préférées du Salon International de la Haute Horlogerie 2017 continue. Aujourd’hui on présente un modèle plutôt extravagant mais dont on ne pouvait pas passer à coté. Il s’agit de la nouvelle Excalibur Spider Double Tourbillon Volant de chez Roger Dubuis en partenariat avec Pirelli. Une montre de haut-vol à l’esthétique singulière et fortement imprégnée de l’esprit automobile.

Un partenariat avec Pirelli pour une Excalibur très exclusive

Qu’on se le dise tout de suite, cette pièce est vraiment faite pour les fans de voitures et de courses automobiles, en particulier la Formule 1. Sous son imposant boitier de 47 mm, qui ne s’accordera pas avec tout les poignets, se cache une mécanique digne de celle d’un bolide de circuit. Avec un calibre RD105SQ à remontage manuel et deux tourbillons volants à 5 et 7h, Roger Dubuis fait une nouvelle fois preuve de sa maitrise technique. Le tout certifié poinçon de Genève.

Esthétiquement, la montre fait la part belle à l’automobile mais aussi au squelettage, qui personnellement me fait toujours son petit effet, dans le plus pur style de cette manufacture de haute horlogerie contemporaine. Ici tout est squeletté, avec notamment le squelette en forme d’étoile qui pointe vers les index horaires, marque de fabrique de la maison. Mais Roger Dubuis ne s’arrête pas au mécanisme mais l’applique aussi au boîtier, au réhaut travaillé pour laisser apparaître la minuterie sur fond bleu et mêmes aux aiguilles.

Esthétique extravagante et références automobiles

Plusieurs références sont faites à l’automobile, que ce soit les l’indicateur de secondes des tourbillons stylisés comme des compteurs de vitesse, la réserve de marche semblable à une jauge de carburant multicolore ou encore la lunette qui reprend l’apparence de pneus de voiture. De même la couleur principale, un bleu électrique qui sera peut-être un peu trop tape-à-l’oeil pour les amateurs de sobriété, est celle des pneus pluie utilisés pour les F1.

Enfin, le bracelet est carrément issu de gomme de pneus d’une voiture ayant remporté un grand prix. Un détail qui lui donne encore plus de caractère et renforce l’exclusivité du modèle. Est-ce qu’il suffit à justifier le prix de vente de 327.000 euros, à vous de juger mais presque tout les exemplaires de cette série limitée à 8 sont partis. Si vous voulez tout de même une montre similaire ou une alternative moins chère vous pouvez vous rabattre sur la Excalibur Spider Pirelli Squelette Automatique. Version plus dépouillée et moins fournie, ce qui pourrait même plaire davantage, elle est faite dans le même esprit selon les mêmes tons et avec des matériaux similaires mais limitée à 88 exemplaires.

Thomas Ulmer