Tudor Black Bay Bronze

C’est à l’occasion de la dernière édition de la grande messe horlogère de Bâle en Suisse (Baselworld) que la maison genevoise Tudor a présenté son modèle Tudor Heritage Black Bay Bronze (Ref 79250BM), une montre de plongée presque envoûtante qui nous plonge au cœur de l’histoire de la marque fondée en 1926 par Hans Wilsdorf.

Tudor Black Bay BronzeLe modèle Black Bay Bronze nous invite à redécouvrir en un sens le passé de la marque suisse grâce à la conservation des lignes générales de la Tudor Submariner référence 7922 de 1954, mais aussi du cadran et de la glace bombée qui font échos aux premières montres de plongée Tudor. Le garde-temps conserve également ici une imposante couronne de remontoir surnommée « Big Crown » ornée de la rose Tudor gravée, les aiguilles anguleuses « snowflake », mais aussi des détails notables moins visibles par les non-initiés comme les trous de barrettes apparents sur le coté des cornes et leur biseau particulièrement prononcé.

Avec son boîtier de 43mm de diamètre en bronze (41 mm pour les autres modèles Black Bay), cette montre-outil propose un clin d’œil esthétique aux navires anciens et autres équipements de scaphandrier, le bronze étant l’un des alliages de prédilection du secteur maritime en raison de sa teneur en cuivre permettant une très bonne résistance à la corrosion. Apparu dans le secteur horloger sur certains boîtiers de montres grâce à Gérald Genta en 1988, le bronze fait depuis quelques mois son retour sur le devant de la scène horlogère.

Tudor Black Bay Bronze

Pour sa première montre en bronze, Tudor fait un choix bien spécifique, celui de l’alliage cupro-aluminium haute performance, un alliage à base de cuivre et d’aluminium qui propose une dureté 1,5 fois supérieure à un bronze classique et permet une excellente résistance à la corrosion grâce à son oxydation qui protège le métal sous-jacent. Cet alliage permet une patine « maitrisée » évitant une oxydation trop importante, pas sûr en effet que vous ayez envie de vous retrouver avec une montre aux airs de pièces antiques remontées du Titanic au poignet !

Le propriétaire de la Black Bay voit ainsi apparaître au fil des semaines une patine assez unique (engendrée par l’oxydation) liée à ses habitudes propres mais homogène et maitrisée en raison des finitions satinées et de l’alliage utilisé. Un réel choix ici de la maison genevoise qui souhaite permettre une évolution relativement contenue des nuances de couleurs visibles sur le boîtier.

Avec la Black Bay Bronze, ce n’est pas seulement le cœur de la montre qui bat, mais c’est aussi les matériaux qui la composent qui vivent à votre poignet…

Pour la petite histoire, légèrement plus lourd que l’acier, le bronze ne possède pas de propriété magnétique, une caractéristique qui lui a permis par le passé de tirer son épingle du jeu, notamment pour entrer dans la composition de certaines montres de plongée dédiées aux militaires pour des missions de minage et déminage…

Tudor Black Bay Bronze

Coté cadran et lunette tournante unidirectionnelle, les gourmands seront aux anges avec des tons marron chocolat aux reflets beiges et dorés (inédits chez Tudor) qui s’intègrent de bien belle manière sur le boîtier bronze et donnent au garde-temps des airs de montres de plongée un peu vintage, presque un goût de cadran tropical… Sur ce dernier d’ailleurs, les index situés à 3, 6 et 9 heures laissent place désormais à des mentions en chiffre arabe.

Tudor Black Bay BronzeLa Tudor Heritage Black Bay Bronze peut être équipée d’un bracelet tissé jacquard beige et brun ou d’un d’un bracelet en cuir vieilli à l’aspect rustique et utilitaire terminé par une boucle ardillon en bronze, baroudeurs attention, coup de cœur assuré !

Avec cette nouveauté cette année, c’est aussi le moteur qui change puisque la marque au bouclier intègre ici une variante de son mouvement fait maison. Après avoir présenté son premier mouvement mécanique, développé, fabriqué et assemblé en interne en 2015 à l’occasion de la foire de Bâle, la désormais jeune manufacture Tudor présente ici le calibre MT5601 (« MT » pour « Mouvement Tudor ») certifié par le COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres) permettant l’affichage des fonctions heures, minutes et secondes et assurant une réserve de marche de 70 heures dans le cas ou son propriétaire arriverait à s’en séparer plus qu’un court instant…

Les amateurs de montres de plongée et de montres vintage (et les autres sans nul doute bien sûr…) ne pourront être que séduit par ce modèle s’inspirant parfaitement du passé de Tudor, une montre mécanique haut de gamme très soignée présentée à seulement 3 750€, un prix particulièrement attractif pour une montre de plongée (200 mètres) au mouvement manufacture atteignant ce niveau de finition.