Christophe Claret interview

Christophe Claret, c’est une marque bien entendu, mais c’est avant tout un homme, un passionné d’horlogerie qui ne cesse depuis des années de travailler à la création de montres les plus surprenantes les unes que les autres…Originales et innovantes, elles sont pensées rouage par rouage pour nous épater, jour après jour. 

Avant de nous présenter celles-ci, pourriez-vous monsieur Claret nous en dire davantage sur votre parcours, comment décide-t-on de lancer un beau jour sa propre marque ?

Christophe Claret

Monsieur Christophe Claret

Cela fait 27 ans que je travaille pour d’autres marques pour la fabrication de mouvements à haute complication, 65 au total. Peu avant la crise de 2009, j’avais en portefeuille annuel 25 marques qui ont été réduites à 12 en deux ans. Lorsque j’ai vu cette diminution, il m’a semblé indispensable de me diversifier. L’élément principal de cette diversification a été le lancement de ma propre marque. Aujourd’hui, elle représente 55% du chiffre d’affaire ce qui prouve que cela était le bon choix.

Cette année, vous étiez au SIHH de Genève au sein du « Carré des Horlogers », pourquoi avoir décidé de participer au salon de Genève en complément de Baselworld ? Quelles différences entre Baselworld et le SIHH ?

Depuis le lancement de la marque, nous avons souhaité être présents au SIHH. Maintenant que cela est fait, nous avons bien l’intention de nous concentrer pleinement sur ce salon et à présenter nos nouveautés lors de celui-ci chaque année. Je pense que la principale différence entre Baselworld et le SIHH se trouve dans le choix et la qualité des exposants qui y sont réunis. Au SIHH, les marques horlogères qui exposent sont plus prestigieuses. De même, les détaillants, les journalistes ainsi que les invités/visiteurs et leur accueil sont également plus professionnels et haut de gamme.

A l’occasion du SIHH de Genève, vous avez présenté la Marguerite, la petite sœur de la montre Margot qui avait fait sensation lors de sa présentation à Bâle en 2014. Que nous dire de cette nouvelle création ?

J’ai voulu que la Marguerite soit dans la continuité de la Margot, mais aussi un produit qui soit réellement unique grâce à la possibilité de personnalisation du message secret qui apparaît lorsque l’on appuie sur le poussoir à 2h. Cette personnalisation peut être faite sur les mots choisis mais également sur la langue choisie. Quoi de plus romantique que de faire sa déclaration d’amour à travers la montre qu’on offre !

Christophe Claret Marguerite

La Margot est une montre exceptionnelle par son mécanisme puisqu’avec ses 731 composants, il s’agit de la montre la plus compliqué au monde pour femme. D’où avez-vous tiré cette idée d’intégrer le jeu de l’effeuillage de la marguerite au sein d’une de cette création ?

La complexité de cette montre est surtout d’avoir rendu possible l’aléatoire de la nature par un mécanisme. J’ai toujours voulu réaliser ce type de projet mais mes clients tiers ne croyaient pas au réel potentiel commercial de ce genre de produit. C’est pourquoi je me suis juré que lorsque je lancerais ma marque, je réaliserais ce type de montre. En effet, sauf à quelques exceptions prêt, l’essentiel des montres à complications pour femme de nos jours sont en fait des complications pour homme retranscrites pour la femme. Or pour moi, il était primordial que tous les produits féminins réalisés pour la marque Christophe Claret soient des complications intégrant la sensibilité et la personnalité féminine.

Christophe Claret Margot or en sertie baguette 278'000 chf

Christophe Claret Margot or en sertie baguette 278’000 chf

Christophe Claret Margot en sertie neige 198’000 chf

« Pour moi, une femme est de manière générale plus romantique qu’un homme et quoi de plus romantique que le jeu de l’effeuillage de la marguerite du 16e siècle »

Christophe Claret vous êtes un horloger de renom, mais aussi un grand joueur: Montre Margot, montre poker, montre blackjack… ? 

Je ne suis pas du tout joueur, du moins pas en ce qui concerne les jeux d’argent. Par contre, j’ai toujours été fasciné par ce type de jeux. Cependant, concernant les montres que j’ai conçues, c’est l’originalité et l’innovation de ce type de création qui m’ont surtout attiré. De manière générale, ce qui m’a toujours plu dans l’horlogerie c’est l’innovation. Mes sources d’inspiration proviennent de tout sauf de l’horlogerie, il s’agit des antiquités, de l’aérospatial, l’automobile, la nature, la poésie, la mécanique, etc.

Christophe Claret Blackjack Sertie Bleue

Christophe Claret Blackjack Sertie Bleue

Parmi les nouveautés 2016 de Christophe Claret on retrouve deux nouvelles versions du modèle X-TREM-1, pouvez-vous nous en dire davantage sur ce modèle ? 

La matière damassée est une technique très ancienne de forge par multicouches (2500 avant Jésus Christ). J’ai trouvé très intéressant d’allier un matériel aussi noble et ancien extrêmement résistant et ayant des histoires fabuleuses, notamment sur les épées fabriquées de tout temps, puis de l’intégrer en tant que matière pour réaliser la boîte de l’X-Trem1, qui est dans notre collection le produit le plus futuriste et l’un de nos best-seller.

Christophe Claret Xtrem 1

Christophe Claret Xtrem 1

Les montres Christophe Claret évoluent dans des univers très différents, quelles sont selon vous les 2 ou 3 pièces qui caractérisent particulièrement bien l’esprit de votre marque ? Quels sont vos ambitions et vos projets pour les prochains mois ?

Les pièces qui caractérisent le plus la marque sont, je pense, l’X-TREM 1 et la Margot car elles reflètent bien l’esprit d’innovation de la marque, mais aussi la Soprano qui reflète l’attachement que je porte aux pièces traditionnelles à répétition.

Christophe Claret Xtrem1

Christophe Claret Xtrem1

J’ai toujours été quelqu’un d’optimiste mais qui demeure prudent. Le début de cette année 2016 a été assez difficile mais le salon d’horlogerie de Bâle de cette année s’est bien passé, ou tout au moins beaucoup mieux que l’année dernière. D’ailleurs, la plupart des commandes se sont confirmées depuis.

Nous nous concentrons ces prochains mois à faire des événements collectionneurs à travers le monde avec nos détaillants, mais aussi sur l’ouverture de nouveaux points de vente, notamment sur les marchés émergeants.

Dernière question avant de se quitter, pourriez-vous nous expliquer ce qui vous touche le plus en tant qu’horloger passionné par la fine horlogerie? 

Pour moi, une montre est réussie lorsque l’on arrive à retranscrire une certaine émotion en la découvrant. C’est d’ailleurs pourquoi j’ai intégré, depuis la création de ma marque, un département infographie dans lequel nous réalisons nos propres films. Ces vidéos contribuent de manière importante à la retranscription de cette émotion mais aussi à la compréhension de la complexité et de l’innovation de ce que nous réalisons.

Monsieur Claret, merci pour vos précieuses réponses.

Aude Moutoussamy

Partager :